2 thoughts on “De rouille et d’eau”

  1. Avec le recul je dois avouer qu’il y avait sur ce minuscule port perdu au Nord quelque chose de brut et de sincère, qui quelque part colle bien avec le film aussi (il n’y avait pas d’orques par contre, mais les baleines n’étaient pas loin 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s