Un, deux, trois… soleil !

Laisser un commentaire
Islande, Lac Myvatn et Nord, Myvatn

img_8107rec

Revenons à nos moutons (et en Islande, donc)

Petite particularité de ces bêtes à 4 pattes plus nombreuses que les habitants, ils vont toujours par 3. Le premier à me l’avoir fait remarquer a été un chauffeur de bus dans le Sud Est de l’Islande, qui m’avait laissé monter tout devant à la place du guide touristique, dans un minibus où j’étais la seule passagère. Lunettes de surfeur, tatouages de métalleux plein les bras et bouc blond mal taillé, mon chauffeur particulier klaxonnait en continu dès qu’un mouton apparaissait dans son champ de vision, même si c’était à 50 mètres de la route. La raison ? Il en avait écrasé 4 en un été, car « tu comprends, ils vont par 3 ces « fucking sheep », si tu n’en vois que deux, le troisième est pas loin et va traverser ».  Et donc il klaxonnait, au milieu des plaines de champs de lave du Sud de l’Islande, là où la route circulaire est coincée entre un glacier et les plages de sable noir de l’Atlantique nord. Je l’ai pris pour un fou pendant 100 km, mais après 5 semaines de voyage en Islande et un paquet de moutons (n°3) suicidaires croisés sur la route, j’ai pu vérifier, tel Saint Thomas, sa théorie. Cet homme était un sage.

(Article sponsorisé)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s