Turbulences « og » reblochon

12 commentaires
# Avant de partir, Blablablas, En escale

J-10. Au revoir, bon vent, bonne chance et bonne continuation. Un pot de départ, suffisamment en avance pour qu’il y ait plus de rires que d’émotions encombrantes. Parfait. On a arrêté de me traiter d’égoïste, c’est déjà ça.

Alors, en vrac, à quelques jours de l’échéance (l’année sabbatique et le cercle polaire, pour ceux qui n’ont pas suivi, c’est ici), les ressentis face à ce départ qui approche…

– ça approche trop vite d’ailleurs, jsuis pas prête, je vais pas y arriver
(réponse d’une amie : « on dirait une femme enceinte de 8 mois et demi qui répète « ah nan mais c’est pas possible hein je veux pas en fait »)

Groenland carambar

– j’ai trop de cartons

– j’ai pas assez d’argent

– déménager en train c’est moyennement drôle (J’aurais dû me faire sponsoriser par la SNCF, pour prouver que « si si, c’est possible »). Merci les keupins keupines pour le prêt de voiture / le covoiturage de colis / le transport de sacs poubelle / le stockage du « trop plein ».

– je suis tellement premier degré et « tête dans le guidon » que j’ai dû me faire expliquer la blague Carambar du Groenland (merci Twitter…)

– je ne reçois jamais de cadeaux quand je commande par correspondance. JAMAIS. Et puis, j’ai commandé pour un bras un loyer cher de fringues techniques à une boîte locale en Savoie. Et pour remercier ma carte bleue, j’ai reçu en cadeau un Reblochon. Jusque là, ça ressemble à une bonne nouvelle. Sauf que c’est tout le contraire : la nature est ainsi faite, je n’aime pas le fromage (vous pouvez me renier et vous désabonner tout de suite de ce blog, je ne changerai pas d’avis).

Résultat, passé le mouvement de recul à l’ouverture du colis (vous voyez une gamine de 5 ans au pied du sapin de noël qui a un sourire jusqu’aux oreilles et trépigne en déchirant le papier d’emballage ? Et puis elle ouvre et trouve un lapin mort. Voilà), j’ai bloqué une journée entière sur le fait que ce fromage-vade-retro-satanas, ce Reblochon fermier était dans le même carton que mes fringues en laine mérino, séparé seulement par une couche de plastique. Juste une épaisseur quoi ! Moi ça m’a choquée. Pour info, c’était quand même du thermosoudé (preuve que : ça pue). Au final, mon pantalon ne sent pas le fromage, ouf. (pour ceux qui connaissent l’entreprise savoyarde en question, oui, j’ai oublié de décocher la petite option « reblochon offert » et de choisir le mini-opinel…)

L'Islandais c'est fantastique– Depuis que j’ai réservé mon pass pour le festival Iceland Airwaves (youhouhouhou!) je reçois des mails en islandais concernant la programmation musicale. Je n’y comprends strictement rien mais j’adore m’amuser à déchiffrer cette langue parlée par 0,04% de la population mondiale. La langue islandaise est, pour schématiser, l’équivalent du latin du danois. En gros il y a 1000 ans, il y avait le danois. Qui a donné le norvégien et le suédois aussi, en évoluant. Mais l’Islandais n’a pas évolué d’une cédille ou presque depuis 800 ans.
Résultat, niveau construction des phrases et mots de coordination, si on connaît un peu le norvégien, on peut jouer aux devinettes avec l’islandais, vu que c’est « la racine » (og = et, par exemple) 🙂 Là où l’Islandais se démarque « un peu », c’est l’alphabet : tellement beau que j’ai parfois l’impression d’entretenir une correspondance avec Gandalf le gris (si tant est que les Pink Floyd fassent partie de la culture musicale du mage de la Terre du Milieu, mais c’est un autre débat).

Commande snowleader

Vision d’horreur
(Je me suis posée 3 secondes la question « est-ce que « ça pue » est un motif de retour valable…? »)

12 thoughts on “Turbulences « og » reblochon”

  1. Tu me fends le coeur avec ton reblochon ! 🙂 Moi j’adore ça héhé !
    J’adore ta remarque sur l’alphabet islandais, c’est vrai que ça fait un peu seigneur des anneaux par moment !

    • Rassure toi, il a réalisé son destin de fromage : je l’ai donné à quelqu’un qui aime, et qui s’est émerveillé devant le moelleux, « oh et en plus c’est un fermier trop bien » et tout et tout 😉
      (ce qui est sûr, c’est que le fromage ne fera pas partie des choses qui me manqueront pendant un an!)

  2. C’est en effet très « runique » comme alphabet. Et pour info, cette vieille le langue (le fameux latin du danois) s’appelle le vieux norois 😉

    • Tout à fait ! ça mériterait un article teamGivrés spécifique linguistique d’ailleurs 😉

  3. Quoi ? Tu vas en Islande sans maîtriser cette langue ? Ne ferais-tu pas partie par hasard de cette jeunesse un peu trop insouciante, cheveux au vent qui part à l’aventure 😉 (euhh … au cas ou, j’en remets un ;-)) )
    Pour le reblochon, je me vois bien à ta place je pense ! Pas un très grand fan de fromage non plus 😦

    • Ah ! enfin du soutien de la part d’un non-aimeur de fromage ! Cool ! Bienvenue !

      Sache que je connais plein de mots islandais 😉 Juste je suis incapable de faire une phrase avec… ! (et je fais surtout partie de ces touristes qui ont posé un pied sur cette île une fois, et qui rigolait devant les avertissements « attention, c’est addictif comme destination » de ceux qui en étaient à leur 7e ou 10e voyage là-bas. Après j’ai compris !

      Repasse critiquer le fromage ici quand tu veux 🙂

      • Aïe, moi j’en suis encore au stade ou l’idée trotte dans ma tête mais n’a pas atteint mes pieds. Il faut dire qu’étant grand, le chemin à parcourir est long !
        C’est une langue difficile l’Islandais ? Parce que à attendre Sigur Ros ou Mum, c’est phonétiquement assez … étrange disons. Étrange mais pas disgracieux du reste.

        • Ahah ! Je suis en plein dedans justement, l’apprentissage de l’islandais. Ben c’est assez marrant en fait : leur alphabet a 32 lettres, bien sûr nos lettres à nous ne correspondent pas forcément au même son chez eux (sinon c’est pas drôle), et ils ont même des sons qu’on n’a pas en français. Après il y a des cas (mais moins qu’en allemand ou latin), donc déclinaisons et formes irrégulières qui vont avec. Niveau conjugaison ils sont vachement plus simplistes que nous par contre. Le gros avantage, c’est que les phrases sont toujours construites de la même façon, et la prononciation des mots est régulière. Les « mêmes mots » reviennent souvent, donc pour décoder malgré les déclinaisons, ça reste faisable, du moins à l’écrit. Il y a des termes transparents avec l’allemand, et niveau coordination / préposition, beaucoup de similitudes avec le norvégien.

          ça c’est pour la théorie. En pratique, à parler, l’an dernier en un mois sur place je ne suis pas arrivée à prononcer correctement le « bonjour du matin », c’est une misère sans nom mais c’est magnifique. Je maîtrise déjà le merci, au revoir, et bonne nuit. Ah oui, et le « non surtout pas » (quand la route est impraticable sans pneu neige), « petite » (pour appeler les poules), « donne » (pour jouer avec le chien), et le « viens » (pour rassembler les chevaux). Et « canapé », aussi, car phonétiquement c’est mon prénom… Des mots qu’on ne retrouve pas dans les chansons de Sigur Ros donc 🙂

          Voilà voilà !

          J’espère qu’un jour l’idée arrivera à tes pieds 🙂 (pour info, il n’y a pas vraiment de barrière de la langue, ils parlent tous ou presque anglais et sont super indulgents, même quand on leur fait répéter leur prénom 4 fois)

        • Bon, ça n’a pas l’air d’être de la tarte tout de même cette affaire d’Islandais. Mais tu es sacrément motivée on dirait.
          Rassure-toi, ce n’est pas la barrière de la langue qui fait que je n’y suis pas encore allé. Simplement, j’ai été, peut-être à tort, jusqu’à présent davantage attiré par les pays du sud (Asie, Afrique) pour mes voyages. Mais il est clair que les paysages islandais ne me laissent pas indifférent. Et à t’entendre, les paysages ne sont pas l’unique attrait.
          Merci pour cette longue réponse en tous cas.

          • De rien 🙂 Contente que ça ne te rebute pas ! Je ne crois pas qu’il y ait de « tort » ou pas à choisir une destination ou une autre pour le coup…

  4. Hej, Sophie ! Je lis ton blog en sous-marin depuis quelques mois. J’en profite juste, à travers ce commentaire, pour te souhaiter bonne chance/courage dans ce super projet. Hâte de lire tes prochaines aventures 🙂 (et j’ai lu que tu seras à Iceland Airwaves, je suis un peu jalouse héhé)

    • Hej Big Calm ! Cool un sous marin ! D’habitude c’est moi qui dis ça !
      Ben merci d’avoir pris la parole et tout. Oui, tu peux être jalouse pour Iceland Airwaves, c’est complet en plus maintenant ! J’essayerai d’en parler un peu ici, mais je vais attendre d’y être. C’est une première, j’ai juste entendu que c’était énorme, je connais assez mal la programmation, mais rien que pour l’ambiance je ne pouvais pas louper ça, quitte à être en Islande !
      Enjoy Trondheim en attendant 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s