Nouvelles du front #2 : Hier soir, dans mon bain…

20 commentaires
Aurores boréales, Blablablas, Borgarnes, Islande, Nouvelles du front, Ouest

Hier soir, dans mon bain, je répétais les mots islandais appris dans la journée (« fidrildi » = papillon, et « kanski » = peut-être).

Hier soir dans mon bain, je comptais les lumières dans la nuit, et en plus de la guirlande de néon, je n’en ai trouvées que trois autres, petites loupiotes de fermes éloignées.

Hier soir, dans mon bain, je cherchais les premières étoiles et je savourais la nuit, au fin fond de la vallée islandaise où j’ai élu domicile pour quelques semaines.

Hier soir dans mon bain, qui est en fait un jacuzzi naturel installé sur la terrasse, je me suis décidée à utiliser la connexion internet enfin retrouvée.

volcan vu du jacuzzi-t

Tentative de résumé chronologique surtout elliptique

neige nuage d'or-Début octobre, j’ai quitté Reykjavík, même si j’aurais bien voulu y rester pour 40 000 raisons. Une heure plus tard, en descendant du bus, j’ai balancé mon sac à dos à l’arrière d’un gros pick-up aux roues boueuses.

-J’ai fait la vaisselle en face d’une fenêtre avec une vue trop belle.

-Il a neigé. Début octobre.

-Il y a eu un tremblement de terre (4,9).

-Il y a eu d’autres imprévus, et j’ai rebalancé mon sac à l’arrière du gros pick-up aux roues boueuses.

-Je suis allée nager dans une piscine qui surplombe la mer. J’ai réfléchi en faisant du « dos brassé » et en contemplant les différents gris des nuages / des vagues / des montagnes, et j’ai décidé de ne pas retourner tout de suite à Reykjavik, malgré les 40 000 raisons.

-J’ai demandé à quelqu’un, un peu au hasard, s’il y avait des fermiers dans le coin qui auraient besoin d’un coup de main pour s’occuper de leurs chevaux. Le soir-même, je recevais un coup de fil où on me demandait mes références en matière de chevaux / chevaux islandais.

-Pendant cet « entretien d’embauche », j’étais au milieu de la rue. Il était 20h30, et j’ai vu des aurores boréales commencer en direct, alors que je négociais mon futur poste. J’ai eu le « job », et je me suis sentie la fille la plus chanceuse du monde en regardant les lumières vertes grandir dans le ciel.

-Les aurores étaient gigantesquissimes. Certainement les plus puissantes que j’ai vu depuis que je chasse les aurores boréales. Mieux que celles en Suède, mieux que celles en Norvège, mieux que celles en Islande l’an dernier. 2heures non-stop, d’une intensité à faire pâlir un néon de pharmacie (comme diraient certains).

aurores boréales dans le journal

-Tellement grandioses, que j’en ai perdu la tête et ai noyé mon objectif dans la mer / vase / boue (le trépied était installé dans le sable, le sable était il faut croire mouvant, ça a vacillé, j’avais le nez en l’air, l’appareil photo est tombé… voilà, c’est très con).

-Si le boîtier de l’appareil photo va bien, l’objectif n’a pas aimé le sable. Il est actuellement en réparation, en espérant qu’il soit réparable. Durée indéterminée, il a été envoyé « à la capitale », j’attends le verdict. Je me suis sentie toute nue en sortant du magasin du photographe sans mon objectif.

-Résultat, j’ai croisé une amie cavalière et je suis allée acheter un pantalon d’équitation (islandais, avec des pattes d’éph, c’est marrant), et ça allait mieux après (le shopping entre filles, je crois que c’est universel pour remonter le moral).

Pentax Digital Camera-J’ai envoyé ma tente et une paire de tongs de l’autre côté de l’Atlantique (même si l’Islande est à mi-chemin en fait). Quand j’ai demandé dans combien de temps le colis allait arriver à Québec, la postière m’a répondu « Huit à douze ».
« Oh c’est rapide ! »
« Semaines. »
Ah. (j’ai choisi la solution la moins chère. M’en fous, je ne serai pas au Canada tout de suite !)

-Quelques heures plus tard, comme convenu lors de l’entretien d’embauche, j’avais rendez-vous dans une blanchisserie (ne cherchez pas le rapport, y en a pas) et  j’ai balancé mon sac à l’arrière d’un autre pick-up, beaucoup plus sale que le premier. On a roulé beaucoup plus loin, la route n’était plus goudronnée.

-J’ai atterri au fond d’une vallée. 1000 hectares, 2 rivières, une montagne, quelque 500 moutons et une quarantaine de chevaux. Et un jacuzzi sur la terrasse. Avec une vue sur un volcan, tout au bout de la vallée, quand il n’y a pas de nuages.

-J’ai regardé un match de football opposant l’Islande à la Norvège, en compagnie… d’un Islandais et d’une Norvégienne. Personne ne s’est étouffé avec les cookies chocolat-datte-cannelle, ouf.

-J’ai monté à cheval plus souvent ces 3 derniers jours que les 2 mois précédents. J’ai retrouvé des sensations de dingue en « équitation classique », et je commence à piger les « découvertes islandaises » à peine frôlées l’an dernier (le tölt, spécialité des petits chevaux islandais, c’est un truc magnifique).

-Je retrouverai Reykjavík et les 40 000 raisons dans une quinzaine de jours, pour le festival de musique IcelandAirwaves ! D’ici là, je ne sais pas si mon objectif photo aura ressuscité par contre…

Hier soir dans mon bain à 40 degrés au milieu de la nuit à 3 degrés, j’ai pensé à donner des nouvelles… pour dire que je ne donne pas beaucoup de nouvelles, mais que tout va bien.

20 thoughts on “Nouvelles du front #2 : Hier soir, dans mon bain…”

  1. Tu vois, tu devrais vraiment écrire souvent, j’aime bien ta façon de raconter les choses !
    Moi aussi, j’ai environ 40 000 raisons qui me donnent envie de retourner à Reykjavik…. alors profites pour moi !

    • Merci pour les encouragements. De toute façon, maintenant que je ne peux plus prendre de photos jusqu’à nouvel ordre, va bien falloir que j’écrive (mais avant je vais poster les photos des aurores boréales, tu vas halluciner !!!) (sans vouloir te narguer)
      Pour Reykjavik, tu m’étonnes. Mais pense au fromage, Cécile, pense au fromage. Jte les laisse tous, et moi je garde les carot cake et l’association des grands mères tricoteuses (ma connexion a sauté qd j’ai laissé un comm, mais je kiffe que tu écrives encore sur l’Islande, jsuis sûre que pour toi ça fait « durer le plaisir », maintenant que t’es rentrée, non ?

      • Hâte de voir les photos des aurores alalala !
        Je pense au fromage. J’y pense. J’arrête pas d’y penser.

        Mais quand même ! 😀 Oui, je continue à écrire, ça me manquait de laisser le blog comme ça. Tu sais, je t’en avais parlé quand on était à Babalu, je voulais faire des articles plus axés sur l’organisation et la planification de voyage. Et puis ouais, ça fait durer le plaisir !!!

  2. Je dirais même profites pour nous ! Chouette papier, ça fait plaisir d’avoir des nouvelles, de voir que les choses se passent plus que bien ! Va vraiment falloir qu’on fasse bouger les choses, pour peut-être (j’espère) se voir en février ! (PS : Courage pour ton cailloux, on croise les doigts pour le désensablage-débouage)

    • Nope, objectif dead 😥 C’est la loooooseeeeeee finaaaaaaaale ! (pardon, je craque)
      Pour février, oui, j’ai un mail au chaud que je vous peaufine après Airwaves (oui, j’ai des problèmes de gestion du temps, c’est incroyable…)

  3. Flink, « peut-être » en norvégien c’est « kanskje »! mais c’est surement pas la même prononciation…
    Dommage pour l’objectif, j’aime bien tes photos 🙂

    • Bah niveau prononciation, ça doit pas être trop loin non plus, ça a la même racine (le vieux narrois, le Danois) ! Tu parles norvégien donc ?

      Pour l’objectif, merci. Une solution sera trouvée… rapidement j’espère !

  4. Laurent dit :

    Hello Sophie, nous ne nous connaissons ni d’Eve, ni d’Adam !

    Seulement en voulant accéder au blog de ma fille Camille, Au Sud du Sud (http://ausuddusud.wordpress.com/) qui parcourt l’Argentine et la Terre de Feu dans un esprit d’aventure intérieure qui ressemble au vôtre, j’ai atterri sur le vôtre. !? 🙂 … j’aime votre manière essentielle de vivre l’instant, en communion avec les éléments.

    Cela m’a semblé juste et j’ai aussi transféré votre lien à un ami cher, Emmanuel Hussenet, écrivain, éditeur et explorateur amoureux du Pôle Nord (http://www.lescavaliersdelorage.fr/), il en revient justement. Il sera en phase aussi avec celle que vous Êtes je n’en doute pas ! 🙂

    Belle continuation intemporelle à vous,

    Laurent Bouffiès

    • Bonjour Laurent, et merci de votre passage ici, heureuse erreur donc !
      Je connaissais déjàl les cavaliers de l’orage mais pas pour ce projet. Intéressant en effet ! Et bon voyage à votre fille ! (j’aime beaucoup le titre de son blog. Etonnant ? 😉 Chouette périple que son projet. Même si trop court à mon goût 😀 (mais peut-être pas de votre point de vue…)

      Bonne continuation à vous !

      • Laurent dit :

        Merci de ce mot. Je comprends votre ressenti sur la durée du voyage de Camille. Même seulement pour 3 mois, à 21 ans, je sens que le parfum de l’Aventure devient désormais son air essentiel pour la Vie… ce qui compte en vérité 🙂

        Sinon, pour info, vous savez peut être que depuis le 26,27 octobre le soleil délivre des éjections coronales gigantesques, du jamais vu !
        … 4 CME de classe X en 3 jours (Coronal Mass Ejection). Ces tempêtes magnétiques de rayons Gamma entre autre devraient provoquer des aurores boréales incroyables là où vous êtes et certaines disruptions dans nos réseaux électriques et autres gps bien réglés :
        http://beforeitsnews.com/space/2013/10/solar-x-ray-event-x1-0-class-flare-october-28-2013-2468430.html
        … peut être temps de nous abandonner, Chaque Un, à notre simplicité Virginale !? 🙂

        Belle journée à vous au Sud du Nord,

        Laurent

        • Je comprends parfaitement, pour Camille 🙂 J’ai commencé par des voyages d’un mois, mes 5 semaines de congés payés. Et ça n’a pas suffi ! 3 mois à 21 ans, oui votre fille est mordue !
          Pour ce qui est des tempêtes solaires, vous êtes bien informé ! Les aurores étaient belles et suffisamment fortes pour être visibles de la ville malgré les lumières, mais la météo ne m’a pas permis de trop voir au-dessus des nuages! Mais pas de dysfonctionnements côté électriques et GPS, je n’ai rien noté. Je dois avouer qu’avec les conditions climatiques ici et « l’isolement » (relatif), il y a déjà une certaine simplicité et quelque chose de pur dans mon environnement islandais 😉

          Encore une fois, merci pour vos mots
          (et désolée pour le délai de réponse aux commentaires, c’est toujours un plaisir de découvrir les réactions et de pouvoir échanger au-delà de l’article initial, vraiment !)

  5. Héhé merci !
    Mais ne place pas trop d’espoir en moi pour le récit de Airwaves, faut savoir que je suis tout sauf une critique musicale et je vais y aller au feeling car jsuis assez inculte ! En plus, niveau illustration, ça va être assez limité :/
    Mais je vais déjà aller le vivre (Jour J!!!!) et on en reparle 😉

    • Ah ah ne t’inquiètes pas je ne m’attends pas à lire une critique musicale digne des Inrocks (en plus ça serait diablement chiant à lire). Ce qui m’intéresse dans Iceland Airwaves, outre certains groupes programmés pour lesquels je me damnerais, c’est plutôt l’ambiance générale en fait, le fait que ça grouille de concerts partout dans Reykjavik etc … c’est ça qui me fait réellement envie. Après, libre à toi de vivre cette expérience comme tu l’entends. Je me satisferai de tout type de récits de toute manière 🙂

      • Une semaine après, c’est en cours d’écriture / peaufinage / tri des photos. Et c’était génial de chez génial. Vraiment. Faut juste que je trouve des mots autre que « génial, super, trop bien » pour le dire, et je vous en parle 🙂
        Merci pour ton indulgence et tes encouragements 🙂

  6. Clem' dit :

    Ma sofie, me voici moi aussi à nouveau connectée (Luc est au top, il prend quasi tte la place dans l’appart, mais il est bien installé), dans mon ptit logement de fonction berrichon.Je peux donc enfin prendre le temps de te lire. JE confirme tous les commentaires laissées plus haut : j’adore te lire, tu le sais. J’espère que tu vas bien. Faudra quand même que tu m’explique pour Akranès, hein?
    Ah et puis quand même ça me fait rager encore plus de ne pas avoir vu ne serait-ce qu’une petite aurore boréale en Septembre avec tout ce que tu décris. ET puis ces piscines naturelles, ces couleurs.. C’est vrai que je regarde plus intensément le ciel quand il est gris, et j’ai bcp de mal à retrouver les nuances Islandaises. J’ai presque ressenti une luminosité islandaise hier sur le trajet en allant dans le berry: un ciel voilé, un soleil automnale couchant qui a du mal à percer.. et j’ai pensé à toi.
    Des bibis.

  7. Clem' dit :

    PS : désolé pour ton objectif.. donnes en moi des news

    • Ma Clem, ça me fait trop plaisir qu’un coucher de soleil te fasse penser à l’Islande et donc à moi !!! Oui, les gris lumineux, faut le vivre pour le comprendre… A défaut d’aurores boréales, tu auras expérimenter ces lumières si différentes qui me plaisent tant.
      Oui, je vois que ça bouge bien pour toi aussi, et je n’arrive pas trop à suivre… 😦
      Je vais très bien, l’épisode Akranès me semble super « loin » derrière, ce n’était rien de grave t’inquiète vraiment pas, depuis tout va super bien, vraiment, le voyage pourrait s’arrêter demain que je serais satisfaite de tout ce que j’ai appris / vécu. Et jme dis qu’il reste encore 11 mois ! L’objectif photo est mort, ça fait partie des aléas du voyage, ça fait chier mais ce n’est que matériel. Ce serait à refaire que je referais la même connerie, en plus… J’espère que tu as une connexion internet suffisante pour Luc (pour skyper avec Luc je veux dire…), faudrait qu’on essaie de se caler, pour l’instant c’est pas évident.
      Profite bien de ta nouvelle vie 🙂

  8. nowmadnow dit :

    Je visualisais bien la scène avec les sables mouvants fourbes qui faisaient vaciller ton trépied, et toi le nez à l’air, en train de contempler les aurores boréales 🙂

    Tu as pu retrouver un objectif de seconde main à Reykjavik?

    • Ah, le coup de l’objectif, c’est plus compliqué qu’un de « seconde main »… j’ai fait appel à Ebay car je suis à environ 3 heures de route (plus en stop-bus bien sûr) de la capitale. Mais c’est « résolu » en partie, merci !
      Les aurores boréales m’ont hypnotisée, et je sais que si c’était à refaire, je referai la même :/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s