Réflexion de minuit

Laisser un commentaire
Blablablas, Islande

Réflexion de minuit islandeUn peu négligente, carrément égoïste, souvent débordée = aux abonnés absents depuis trop longtemps…

Je ne vais pas vous bassiner avec des grands mots, comme quoi le temps c’est un luxe, ce serait super prétentieux venant de quelqu’un qui est déjà en année sabbatique. Et pourtant… J’ai oublié. De mettre sur pause. Je me suis oublié aussi je crois. A force de choisir de n’avoir aucun juste milieu, de vouloir vivre à 200 % chaque instant, c’est de mon plein gré que j’ai été happée influencée aveuglée immergée épuisée voire presque désossée.

Et puis je me suis réveillée. C’était dans un aéroport. Mon sac à dos sur le tapis roulant qui avait arrêté de rouler depuis longtemps. Mon gâteau d’anniversaire « bagage en cabine » à côté de moi. De moi qui pleurait, littéralement tremblante jusqu’aux chevilles et les yeux au plafond du minuscule aéroport quasi désert. Mon téléphone qui vibrait de notifications facebook « Joyeux anni l’aventurière givrée ». Tu parles, tu verrais sa gueule là tout de suite, à l’aventurière. Clouée sur un banc avec mes pieds inutiles au bout de mes jambes qui ne me portaient plus, je n’ai pas eu le choix de m’arrêter. La tempête, l’avion, et mon corps, il a fallu cette trilogie incompatible pour mettre sur pause. Et les yeux dans le placo sale du plafond de l’aéroport, de me demander « pourquoi tu fais ça, déjà ? » La réponse a mis du temps à venir. Il faut croire que même ça, j’avais oublié.

En mai, fais ce qu’il te plaît. Prendre des photos et écrire (et aller à la piscine qui surplombe l’océan, aussi).

En mai, oublie l’argument financier. Je passe à mi-temps. Aimer son travail mais poser ses conditions. Même si je ne suis pas sûre qu’il comprenne le pourquoi du comment, mon boss m’accorde le droit d’être « fat and lazy » comme il dit (d’habitude il dit ça plutôt à propos des chevaux, mais c’est une belle image je trouve. Même si les chevaux ne racontent pas leur life sur un blog, of course)

En mai, mieux vaut tard que jamais : ça fait 4 mois que je ne raconte rien ou presque. Ici mais aussi à mes proches. Mails, commentaires, rubrique dans le journal, projets, j’ai tout laissé en plan. Négligé. Parfois pour de très bonnes raisons (je vous raconterai ça…!)

Si revendiquer du temps pour moi ne me rendra pas moins égoïste, je vais essayer d’être un peu moins négligente, avec mes proches, mes projets, et ce blog. A bientôt donc 🙂

Je ne pensais jamais écrire ce genre d’articles, et en plus je déteste les lire chez les autres : les excuses du pourquoi je n’écris pas,
les promesses du « ça va changer ». Je ne savais pas par où commencer, je ne me voyais pas publier « les nouvelles du front de janvier » comme ça, sans transition.
C’est comme l’été arctique qui arrive trop vite, le bleu polaire de moins en moins présent, la fin des si jolies nuits sans fin. Comme s’il fallait que le soleil revienne à temps plein pour me rendre compte que j’avais laissé filer les mois.
Bref, juste une réflexion de minuit. 

 

Articles à venir
(une fois publiés, les articles seront linkés ici car certains seront probablement anti-datés)
(je ne vais pas vous faire croire qu’un jour ce blog sera organisé, même moi j’ai abandonné l’idée. Merci quand même)

– D’amour et de vitres sales : l’Islande vue du tracteur

– Là où je vis

– Un oeuf, un cheval, et du cognac (Pâques à l’Islandaise)

– Cauchemar islandais (âmes sensibles s’abstenir)

– Ísafjörður, ravitaillé par les corbeaux et tellement beau

– Nouvelles du front #Janvier : demain peut-être

– Nouvelles du front #Février : comme une boîte de chocolats

– Nouvelles du front #Mars : quand tu crois que l’hiver est fini, mais en fait pas du tout

– Nouvelles du front #Avril : et après…?

– Travailler en voyageant en Islande : comment trouver un job ? (sur le site de la teamGivrés)

– Pourquoi je ne suis pas une aventurière (nominée au Liebster Award)

– J’ai rencontré le meilleur maréchal-ferrant d’Islande, et il est fan d’Edith Piaf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s