Voyage le long du cercle polaire

2013/2014 : Faire le tour du cercle polaire arctique…

Pourquoi ? Pourquoi pas !

Puisqu’il faut baliser le chemin, mettre des phrases courtes sur de grands rêves, donner une direction ne serait-ce que pour rassurer les proches, fixer la boussole et dessiner des traits sur une carte, en sachant que finalement, ce sera tout sauf une ligne droite.
J’aimais déjà la Scandinavie, cela ne m’a pas suffi, alors allons voir plus loin si les lumières sont toujours belles.

Imaginaire polaire, magnétique arctique… Quel est ce cercle qui n’existe que dans les livres de géographie ?
Latitude 66° nord, tel est mon fil conducteur pendant un an. Cercle polaire arctique.

Voyage le long du cercle polaire

Carte centrée sur le pôle nord, pour avoir un point de vue différent et faire de jolis rêves à coup de punaises colorées.

L’itinéraire

Départ (a priori) le 2 le 1er septembre 2013 : direction l’Islande pour un hiver de nuit polaire.

Mars/Avril 2014 : Groenland, pour quelques jours ou un mois, selon les opportunités de travail / le budget / la météo.

Fin avril / début mai : direction le Canada, après certainement une courte escale islandaise (pas de vols Groenland-Canada à cette période de l’année). Attendue par une amie à Québec (seule date « fixe » de l’itinéraire).

Eté 2014 : traversée du Canada en train / bus / stop on verra. Juillet dans le Yukon pour y expérimenter le soleil de minuit. Tour du poteau aux USA, et passage en Alaska (envie de voir les couleurs de l’automne là-bas).

(Les inconnues : passage du détroit de Béring pour passer en Russie orientale ? Retour par la Sibérie ? Mongolie ? On verra.)

Fin octobre septembre 2014 : fin d’année sabbatique, retour en France.

Dernière MAJ le 4/09/2013

Le budget

Plus ou moins 8000 € (après achat de l’équipement), en fonds propres, soit environ 600 € par mois, transports compris, pendant 13 mois (11 mois sabbatiques + 2 mois de congés payés). Forcément, pour chaque « déplacement », le coût sera déterminant dans le choix du moyen de transport.

Hébergements, déplacements et travail « alternatifs » seront privilégiés (couchsurfing, helpX, findacrew…).

L’idée, la chronologie du projet

Akranes, Islande, septembre 2012

Phase 1 : octobre 2012, l’idée

Je rentre d’un mois en Islande, où on m’a proposé un boulot dans une ferme avec des chevaux. L’idée de l’année sabbatique est née. (-> Windows of the world)

Phase 2 : décembre 2012 / janvier 2013, les doutes

De longs mails de négociation pour le contrat, mais toujours rien de concret. Le travail avec les chevaux tombe à l’eau, et avec ça le projet d’année sabbatique. Remise en question. Doutes. Je suspens « tout », laissant ce rêve tomber à l’eau puisque le boulot à la ferme équestre n’est pas confirmé. Mes « voeux » du 1er janvier, même s’ils sont positifs, restent très flous encore en terme de projets d’ailleurs( -> Mais la mer elle s’invente pas)

Phase 3 : février 2012, l’affirmation

Peu importe le premier échec, il n’y a pas qu’une seule ferme équestre ni qu’un seul « petit boulot » pour moi en Islande. Le projet revient sur le tapis, avec une dimension plus importante : et pourquoi pas un tour du monde en suivant le cercle polaire ? Fin février, apéro voyageurs à Paris, je chope une place au dernier moment, fais l’aller-retour en moins de 24h depuis ma province, rencontre d’autres voyageurs avec d’autres rêves, pour certains déjà réalisés. Je parle pour la première fois de ce « rêve », « officiellement », à d’autres gens que mes amis.

Phase 4 : mars 2013 : l’annonce !

Léon, expatrié en Suède, s’est intéressé à l’idée et m’a donné la parole sur son blog . Au cours de cette « interview », j’ai commencé à détailler le projet de tour du cercle arctique (tout à la fin). Bon, à la relecture, le ton me paraît bien naïf et certains passages très utopiques ! 😉 J’en étais encore au stade du rêve éveillé (-> Winter is coming)

Jusqu’en septembre 2013 : la préparation…

Mettre des sous de côté, vendre 30 ans de souvenirs entassés… J’ai pris plein de contacts, notamment en Islande (la première phase du voyage, la plus concrète) et j’envoie des mails à des gens vivant dans d’autres fuseaux horaires 🙂

N’étant pas exactement quelqu’un de très organisé au naturel, le côté paperasse est bien sûr prise de tête, mais « il faut ce qu’il faut » (à répéter 600 fois devant le guichet de la sous-préfecture pour le permis international, 3 fois pendant les piqûres des vaccins…).

Un paquet d’aspects « non-anticipés » sont venus se greffer au milieu (-> Ce rêve bleu polaire), parfois c’est marrant, ça brasse dans tous les sens (-> Si proche(s) et si loin), quelques fois épuisant, mais le plus souvent source d’énergie positive (j’ai largement validé mon record personnel de non-râlage).
Et pour la petite histoire, la gérante de la ferme équestre m’a recontactée début mai… L’hiver prochain, je travaillerai donc bien quelques semaines avec des petits chevaux islandais \o/

Depuis : le voyage 🙂

Retrouvez au fil des publications sur ce blog mon parcours, mes rencontres, mes surprises (bonnes ou mauvaises). Pour ce voyage d’un peu plus d’un an, je tiens aussi une rubrique dans un quotidien régional français, les articles de « Une Montilienne au pays des aurores boréales » seront repris ici (théoriquement…).

16 thoughts on “2013/2014 : Faire le tour du cercle polaire arctique…”

  1. Beau récap’
    Mais bon, je maintiens « ptite joueuse », le plus sympa (Russie) on va dire que tu l’esquives en le « torchant » en 1 mois (automne en Alaska et retour en Octobre en france ??)
    C’est marrant de relire ce cheminement quand tu m’en avais parlé en février, je t’avoue m’être dit: « euhh, elle sait dans quoi elle s’engage cette folle ^^ »
    Profite bien de ces dernières semaines.

    • Ah mais je suis même une mini-joueuse, oui !
      Encore plus à côté de toi d’ailleurs (je tiens les paris que tu seras le premier à y aller. On se fera un apéro TeamGivrés là-bas)
      J’ai pas non plus envie de « torcher » la partie Canada/Alaska en 2 mois… Et sans parler du paramètre temporel, le problème (disons défi) reste le détroit de Béring… La dernière fois j’ai qdm trouvé un vol Anchorage / je sais plus où sur la côte russe, ils me faisaient passer par… Pékin ! (et 1800$ aussi, hors de question que je passe un quart de mon budget annuel dans un avion). Si je ne trouve pas de bateau, c’est cuit. On en reparle dans un an ? 😉

      Pour février, jme souviens surtout de ta tête quand on parlait MUL et calories, que je te disais que j’avais pas de popote et que ma première expérience de camping, ben c’était l’Islande et la tempête. Là je sais que tu m’as prise pour une folle.

      Profite bien toi aussi de tes dernières semaines…

      • Lol,
        écoute, je crois avoir lu dans un Petit Futé qu’il y avait des « bateaux » pour l’Alaska depuis Magadan. C’est le Petit Futé « Sibérie », bon c’est à prendre avec des pincettes. Tfaçon tu connais maintenant les villes en Russie qui ont un port (et y en a pas mal 10000), comme tu dis, tu verras sur place mais si tu y arrives, tu entres au panthéon des tarés #Givrés ^^

        Sinon, t’as aussi du me prendre pour un fou quand jt’ai parlé de mes projets, donc bon c’est réciproque hein ^^

        • Oui, je l’ai aussi, « de l’Oural au Kamtchatka » (!!!) et celui de l’extrême orient russe-alaska. Y a quelques infos, notamment d’une compagnie aérienne (pour des scientifiques surtout), qui, si j’en crois internet, n’existe pas. Donc guère encourageant pour autant, peu fiable et la zone évolue vite. Enfin, on en a déjà parlé quoi… A voir une fois là-bas. ça me paraît encore un peu loin !

          Pour février, de mémoire j’ai arrêté de t’écouter quand tu as mentionné ta rando au Baïkal :p Taré#Givrés, ouais!

  2. Mais comme c’est génial ! C’est clair que je ferais ça un jour ! Hâte d’en savoir plus !

    • Merci ! C’est pas mal ce que tu fais aussi, hein, inspirant 😉
      (Si keep calm and have a krisprolls change d’URL pour cause de Guinness, fais savoir, que je modifie les liens. Et clapclapclap pour le changement de cap!)

  3. Rolalalala mais E-NORME ! Quel itinéraire ! De la folie furieuse, c’est top !!
    Faut absolument qu’on se voit en septembre à Reykjavik 🙂

  4. Waouhhhh….franchement top, ça donne trop envie !
    Bon, ça risque d’être difficile, mais qu’est-ce que tu vas t’éclater et en prendre plein les yeux…et comme manu, tu ne pourras jamais revenir et reprendre une vie de capitaliste :p

  5. Carrément que ça donne envie et tu sais que la #TeamGivrés est derrière toi, on est même prêts à assurer l’assistance au besoin ! Sans rire, c’est un super projet que j’aurais aimé faire (peut être un jour qui sait….) et je te dis un gros MEEEEERDE pour ce projet d’une vie !

    • @Cécile : merci ! Pour Reykjavik, j’y compte bien ! Tu restes jusqu’à quand exactement ?

      @Nico : Difficile, ça dépendra des jours, j’en suis conscience, et puis je me laisse le droit de changer d’avis en cours de route si ça coince. Mais tant qu’il y a une route, un bus, un port… Je vise l’Alaska. Cette portion de l’itinéraire, je sais que c’est « facilement » faisable (contrairement à Béring, qui me prend la tête et que je ne peux pas trop anticiper, si ce n’est pour le visa…).
      Pour le retour, pareil, on verra bien ! Je me laisse le temps pour vivre le rêve, mais après un an avec 600 euros par mois (dans des pays pas donnés du tout), je serai peut-être bien contente de retrouver mon salaire en France (et accessoirement mes amis et ma famille, hein!). Pas de plan sur la comète 🙂

      @William&Cécile : Merci pour le soutien, c’est un sacré plus, vraiment 🙂 Assistance ? Vous avez une ville de préférence pour l’appel d’urgence ? Dawson ? 😉

  6. C’est marrant, quand je suis tombée sur ton blog pour la 1ère fois (moment béni d’ailleurs)(je suis la seule « tarée » dans mon entourage à être amoureuse du Grand Nord, alors ça fait plaisir de trouver des personnes elles aussi passionnées)(bref), bah y’avait pas tout ça, cet onglet était inexistant. Et puis maintenant, ça y est tu y es pour de bon, en plein dans ce super projet ! Continues à nous faire partager tout ça, moi en tout cas je me régale 🙂

    • Waouh ça fait plaisir un comm comme ça dis donc. Oui, on est un paquet à être « les seules tarés » dans leur entourage. Merci internet de nous permettre de nous réunir (ça fait très alcoolique anonyme ce que je raconte).
      Cet onglet était inexistant car au tout début, je n’en avais même pas l’idée, de ce projet ! Et cette page devrait encore évoluer (au conditionnel, hein…), j’ai envie d’une carte avec géolocalisation des articles pour montrer l’itinéraire au fur et à mesure. A suivre donc !

  7. Laurent dit :

    Lorsque Pôle Nord est Coeur de Papillon (voir photo carte), aspirée dans la spirale, Chenille tourne, tourne et ….
    🙂

  8. Laurent dit :

    Je viens de me permettre de publier votre carte sur ma page Fb avec ces mots : « n_Essence du Papillon du Pôle Nord… »

    Belle journée de Vie, d’Elle en Ailes

    Laurent

    • waouh, j’avais même pas vu le papillon ! Classe !
      Merci pour le partage et pour vos mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s