Mon endroit préféré en Islande #HistoiresExpatriées

7 commentaires
#HistoiresExpatriées, Expatriation, Islande, Reykjavik, Vis ma vie en Islande

Mon endroit préféré en Islande fait 3200 hectares. Vous allez vous dire « euh Sophie elle triche un peu là quand même ». Ouais mais c est moi qui ai choisi le thème du mois de septembre des Histoires Expatriées, donc je fais ce que je veux (voir en fin d article pour plus de détails sur ce rendez-vous mensuel de bloggueurs installés aux quatre coins du monde).

Mon endroit préféré en Islande s’appelle Heiðmörk. Disons que c’est l’un de mes endroits préférés parmi beaucoup d’autres… Mais ce parc est assez spécial. Déjà il est situé juste à la sortie de Reykjavik et est relativement épargné des touristes. Il y a des forêts, des lacs, des pseudos cratères en lave très rouge et très noire, des ponts de bois, des pistes pour les cavaliers, ainsi que des spots à saumon avec des pêcheurs à la mouche qui se prennent pour Brad Pitt, la salopettes en caoutchouc en plus (et Brad Pitt en moins). Certains points de vue sont complètement lunaires, d’autres rappellent la Finlande, et certains encore sont tellement boisés qu’on se demande si on est bien en Islande (pays où la première blague qu’on raconte aux touristes est « Savez-vous ce qu’il faut faire quand on est perdu dans un forêt en Islande ? »)

Un parc aux portes de la capitale islandaise

Au début de ma « vie professionnelle en Islande », j’ai travaillé dans ce parc. Je bossais pour une compagnie de location de chevaux, et l’un des tours faisait une grande boucle dans le champ de lave de pseudo-cratères rouges et noirs. Après 7 mois à faire ce taf, je connais cette partie du parc comme ma poche, les crêtes de lave pétrifiée qui ressemblent à un dinosaure endormi, les reflets rouges de la terre, la mousse qui change de couleur en fonction de l’humidité et de l’orientation de la lumière, et les points de vues sur ces formations volcaniques si particulières que sont les pseudo-cratères (on en trouve dans 3 endroits différents en Islande et également sur la Lune). J’avais d’ailleurs publié quelques photos de mon « bureau » quand je travaillais « à cheval dans un parc national« .

Des pseudo-cratères lunaires aux forêts presque finlandaises

Islande forêt neige arbres

Quelques années après avoir démissionné de ce taf (sans regret, bien au contraire), j’habite désormais dans un quartier de Reykjavik à l’est de la capitale, et je ne suis qu’à quelques centaines de mètres seulement de l’entrée du parc d’Heiðmörk, les paysages lunaires d’un côté, idylliques de l’autre. Le lac principal est donc à 5 minutes de chez moi. J’y vais très souvent à cheval, il est possible de faire le tour d’un des lacs en moins de 2 heures, il y a des pistes parfaites pour galoper et des points de vue sur l’autre côté du lac digne d’une carte postale. Sur la photo ci-dessous (prise lors d’une balade avec ma jument l’été dernier), on aperçoit le lotissement où j’habite (en haut à gauche de l’oreille gauche du cheval).

Un ancien hôpital psychiatrique et Brad Pitt, sur le chemin d’Ikéa

Il y a un ancien hôpital psychiatrique qui sert désormais pour les rangers du parc, c’est même possible de louer la maison pour y faire des fêtes. Un ami y a planqué une géocache sous un muret en pierre, et je suis allée me logguer avec l’un des chevaux que j avais à l entraînement. Comme c’est si prêt de chez moi et si dépaysant, c’est un lieu de choix pour une bière improvisée au coucher du soleil avec des amis de Reykjavik. J’y ai aussi amené pas mal de potes en visite en Islande, certains se prenant volontiers pour des photographes ornitho au coucher du soleil, mitraillant les oiseaux migrateurs qui choissisent Heiðmörk le temps d’un été. Le point de vue depuis la maison des rangers est quasiment tout le temps désert le soir, et offre un point de vue sur l´arrière de la capitale islandaise et sur la montagne Esja.

Une géocache accessible à cheval.

Même pendant la mauvaise saison, on n’a pas besoin de 4X4 pour accéder au lac principal. L’hiver dernier, après mon accident, une amie qui voulait me sortir de ma prison dorée malgré ma jambe plâtrée, tout en restant à distance raisonnable d’un hôpital en cas de souci (oui, la convalescence a été houleuse), m’avait amené sur le parking des pêcheurs de Heiðmörk. On était restées plus d’une heure, en face de la forêt qui avait presque des airs de Finlande sous la neige fraiche. Il faisait un temps magnifique, les cygnes se gelaient les couilles pattes dans le lac, Brad Pitt et les pêcheurs à la mouche hibernaient aussi, et moi je faisais des photos depuis la fenêtre de la voiture (á ce moment-lá je n’étais pas encore assez aguerrie pour m’aventurer en béquilles dans la neige…).

Bref, à cheval, en béquilles, avec une bière au coucher du soleil, sous les aurores boréales, avec ou sans oiseaux migrateurs, ou même pour faire un grand détour en voiture pour aller à Ikéa, ce parc aux multiples visages est un de mes coins favoris en Islande.

Article écrit dans le cadre d ‘ #HistoiresExpatriées, un rendez-vous mensuel des blogueurs expatriés initié par Lucie d’ Occhiodilucie expatriée en Italie.

Chaque mois, un parrain propose un thème, et les blogueurs inspirés participent en publiant un article le 15 du mois. Pour septembre 2018, c était moi la marraine, sur le thème « votre endroit préféré ». 🙂 

N´hésitez pas á jeter un coup d oeil aux autres participants de ce rendez-vous mensuel 🙂 Du Sénégal au Canada en passant par la Corée du Sud et le Costa Rica, il y a eu 19 inspirés par le théme du mois 😀

Thibault au Canada, Ciccia & Cerva á Turin, Perrine á Vancouver, Héléne au Mexique,
Terrisse de Poche á Québec, Kenza au Manitoba (Canada), Angélique au Sénégal,
Clara en Angleterre, Ferdi pour les Rocheuses Canadiennes, Cécile á Toronto,
Travelling Petit Pain au Japon,  Marie pour l Écosse, HiloRico au Costa Rica,
Ophélie en Angleterre, Pauline en Corée du Sud,
Anne-Sophie á la Réunion, Lucie en Italie,
Liz au Koweït, Eva au Japon.

Dans le cadre des Histoires Expatriées, j´ai également eu l occasion de décrire ma routine quotidienne á Reykjavík (thème de février 2018), ainsi que de détailler ce que j aurais voulu savoir avant de partir vivre en Islande (avril 2018).

7 thoughts on “Mon endroit préféré en Islande #HistoiresExpatriées”

  1. Merci Sophie de nous avoir partagé ton endroit préféré en Islande… je le prends en note pour quand je retournerais dans ce pays 😉
    Portes-toi bien et bonne semaine ! 🙂

  2. Cécile dit :

    Il est chouette ton endroit préféré! Je crois n’y être jamais allée quand j’habitais en Islande…
    Quand on se perd dans une forêt, on reste debout ! 😁

  3. Merci pour ton thème, ça m’a motivé à écrire mon premier témoignage sur #HistoiresExpatriées et c’est sûr que je vais continuer ! 😁

  4. Pingback: Mon endroit préféré #Histoires Expatriées + CONCOURS – Maëva's Mapa Mundi

  5. Oh wow ! Tu m’as donné envie de prendre un avion et de venir directement ! C’est superbe ❤

  6. maevasmapamundi dit :

    L’Islande est limite le numéro 1 dans ma wishlist de futur voyage. J’espère pouvoir l’explorer un jour, alors merci de ce partage!
    maevasmapamundi.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s